Archives de catégorie : Projets de classes

Sortie théâtrale à la MAC de Bischwiller pour les élèves du lycée des métiers André Siegfried

C’est dans une ambiance festive que les élèves de 1 ARCU (accueil relation clients et usagers) et 1COM2 (commerce) ont pu vivre une expérience inoubliable, participer à une enchanteresse version du chef d’œuvre de Mme de la Fayette : la princesse de Clèves. En effet, assis autour d’une table aux premières loges de la cour de France, en compagnie d’une princesse, d’un Duc, d’un roi, d’une reine. Les élèves ont pu s’imprégner de l’histoire en faisant partie intégrante de la mise en scène. L’histoire est simple, une princesse déjà mariée, un duc passionnément épris et des êtres qui se livrent à la séduction et aux manigances.

Ajoutez à cela de la musique baroque. Benoît Schwartz (comédien et conteur) raconte et joue le texte de madame de Lafayette, propose à chaque spectateur élève une complicité autour d’une table dressée. Avec délicatesse un lien se tisse avec les convives qui incarnent sans la jouer la légende et partage le sentiment d’avoir vécu ensemble un voyage unique. Il a parsemé son récit de délicieuses anecdotes moyenâgeuses puis fait servir le goûter conçu dans l’esprit de l’époque.
L’idée pour madame Latifa GEOFFROY enseignante en Lettres histoire était d’une part de s’approprier le roman de madame de Lafayette du XVIIème siècle (l’un des plus austères et complexes de la littérature ) par le biais du théâtre et d’autres part faire comprendre aux élèves comment l’œuvre dramatique prend toute sa signification dans sa réalisation sur scène et, au-delà, de leur faire découvrir les ressources de signification que permet l’association du verbal et du non verbal.
Pour les élèves, ce fut une réussite. Ils ont apprécié et joué le jeu! Que ce soit pour Elsa (1 ARCU) « C’était original, d’être dans la peau d’un personnage » ou Seda (1ARCU) « c’était passionnant car je n’étais pas seulement spectateur, ce qui m a permis de comprendre l’histoire rapidement»

Pourquoi ces sorties au théâtre ?
Les sorties théâtre permettent de s’enrichir du patrimoine culturel existant, de se familiariser avec des textes d’auteurs classiques et contemporains, forcément plus vivants quand ils sont interprétés que quand ils sont lus dans un livre. Par ailleurs, cette invitation à la découverte du théâtre sollicite des capacités de concentration, d’observation, d’écoute et de compréhension, ouvre sur des formes d’art très variées et des cultures et univers qui le sont tout autant.
En effet, la volonté du lycée André Siegfried est de sensibiliser les élèves à l’école du spectateur. Il ne s’agit pas d’aborder l’art en simple consommateurs. Par des rencontres préalables avec les auteurs, comédiens et /ou metteurs en scène, des échanges après le spectacle, des retours personnels écrits, ils apprennent les codes régissant ce milieu, les métiers qui le constituent et les valeurs qui y sont véhiculées.
Enfin, grâce à ces projets, les lycéens développent l’esprit critique, le but étant de pouvoir, à la fin d’une représentation, exprimer un point de vue personnel sur ce qu’ils ont vécu et de le justifier en argumentant.
Belle expérience pour ces lycéens et surtout pour l’enseignante car 54 élèves qui ont adoré, c’est juste magique !

Les 1COM1 rédacteurs à Journalistes d’un jour

Vendredi 18 octobre 2019, la classe de 1COM1 accompagnée par Monsieur Leleu, Mmes Heintz et Chanty, ont été les rédacteurs des pages « Associations » de Journalistes d’1 jour, le supplément du journal l’Alsace.

Zazakely, Save Haven, le droit des femmes, l’AAPEI, l’AGF ont été les sujets des articles rédigés par 1 groupe d’élèves tandis que l’autre moitié de la classe a fait la promotion du journal de la veille.

Ambiance a été studieuse, conviviale et bon enfant.

Tous les articles sont téléchargeables

PDF-Page-1-ados-j1j-20191019 PDF-Page-2-ados-j1j-20191019 PDF-Page-3-ados-j1j-20191019 (1) PDF-Page-4-ados-j1j-20191019 les articles de nos rédacteurs

2 SPVL, journalistes en herbe le temps d’un projet

La classe de 2 SPVL (services de proximité et vie locale) s’est lancée dans un projet ambitieux : devenir reporter le temps d’un projet.

Aidés et suivis par de vrais journalistes sur une période de 6 mois, les élèves ont appris les techniques pour réaliser un reportage. Ils ont choisi le thème des discriminations et de faire 2 reportages sur cette thématique. L’un a été créé à partir de scénettes mettant en évidence les principales sources de discriminations vécues au sein de l’établissement : le racisme, le sexisme, l’homophobie et la grossophobie. Le 2e a présenté le témoignage de personnes de leur entourage ou interviewées dans le centre-ville de Haguenau.
Pour nourrir leurs réflexions de nombreuses actions ont eu lieu : visite d’une exposition sur Strasbourg, rencontre avec une association qui vient en aide aux migrants, rencontre de 2 journalistes, théâtre, lecture de livres…Projet transversal, il a mêlé les enseignants de pratiques professionnelles (Mmes Meneceur et Kuster), le professeur documentaliste (Mme Chanty) ainsi que le professeur de français (Mme Chauvel) .


Cette action a été menée dans le cadre du projet « Fabrique ton média » qui compte pour partenaires l’académie de Strasbourg, le RECIT, association dont le but est d’éduquer à l’image, France 3 Alsace qui a mis à disposition ces journalistes et l’Education Nationale. Sept établissements de l’académie ont participé au projet.
Ces 7 classes ainsi que leurs enseignants ont, au cours d’une journée de restitution, pu voir réciproquement leurs réalisations. Deux journalistes ont commenté chaque réalisation et donné des conseils pour que les élèves puissent améliorer leurs futures prestations le 6 juin à l’auditorium de France 3 Alsace à Strasbourg.


De quoi déclencher de futures vocations ! Pour voir le chef d’œuvre des 2 SPVL :
https://www.dailymotion.com/video/x7b2nmi

Le projet des 1GA continue

Des élèves de 1GA (première baccalauréat professionnel gestion administration) se sont rendus au toit haguenovien le 14 mars 2019, pour présenter des tenues professionnelles aux résidents.

Suite à la collecte de vêtements organisée par le lycée (voir DNA du 20 janvier 2019), 10 élèves de la classe accompagnés de leurs professeurs d’arts appliqués et de mathématiques se sont déplacés à l’association haguenovienne. Cette association vient en aide aux personnes démunies.

Lors de cette rencontre, les résidents puis les élèves se sont tout d’abord présentés. Ensuite par binôme, une vingtaine de tenues professionnelles crée par les élèves, à partir des nombreux dons, a été exposée et expliquée en détails. Le but de cette rencontre est de conseiller les résidents pour un futur entretien d’embauche et pour qu’ils prennent confiance en soi.

Ce projet a été accueilli positivement tant par les résidents que par monsieur ERDMANN, directeur du « toit », qui a souligné l’investissement des élèves. Les élèves ont été également marqués par cette rencontre et d’une parole d’un des résidents « C’est bien ce que vous faites pour nous ! ».

Ce projet n’est pas achevé, d’autres élèves de la classe se rendront au mois de mai, à l’association pour aider les résidents à rédiger des lettres de motivation et des curriculum vitae (CV).

 

 

 

 

 

Sortie théâtrale pour le Siegfried !

Les élèves de 1COM1, 2ARCU et 2EVS ont pu assister à la pièce de théâtre de Molière revisité «l’école des femmes ».

L’objectif, selon madame Latifa GEOFFROY était d’illustrer le cours sur les rapports hommes / femmes de la Belle époque à nos jours, Cette pièce se caractérise par une scénographie qui est réduite à sa plus simple expression : deux doubles échelles, une chaise, des tentures, Un choix formel qui répond à une autre exigence : «  l’importance de faire dire du texte tout ce qu’il a, à nous dire ( la parole en spectacle), en poussant l’interprétation des personnages à la plus grande sincérité, L’école des femmes est l’histoire de cette enfant, qui devient femme et qui, par son innocence, par la découverte naïve de ses émotions, de ses désirs et des ses plaisirs, s’affranchit de ses règles, un sujet d’actualité ! Molière était un visionnaire !

Les élèves ont apprécié le jeu de scène et la mise en scène de la parole…

Pour Julie (1 COM1) C’était super, « j’ai trop kiffé ! »