Archives de catégorie : Projets de classes

Les élèves de 1 GA s’engagent.

Les élèves de 1 GA du Lycée André Siegfried et le CVL ont organisé une collecte de vêtements au sein de l’établissement, en décembre 2018 dans le cadre d’un projet en collaboration avec « Le toit haguenovien ».

Les 30 élèves de première baccalauréat professionnel GA (Gestion administration), avec les professeurs de mathématiques Mme Muller et d’arts appliqués Mme Brassel, soutenus par le CVL (Conseil des délégués pour la Vie Lycéenne) se sont engagés dans une action avec « Le toit haguenovien ». Cette association vient en aide aux personnes démunies en leur proposant des logements et des services comme des colis alimentaires, une aide administrative…

Après la venue de M Erdmann, directeur du « toit » au lycée pour présenter la structure, les élèves ont mis en place une collecte de vêtements. Pour ce faire des affiches ont été créées par le professeur d’arts appliqués et le professeur de mathématiques puis affichées au sein de l’établissement.

Cette collecte qui s’est déroulée du 3 au 21 décembre a permis de récolter un nombre impressionnant d’accessoires et de vêtements que les élèves ont triés pour créer des tenues professionnelles destinées au « toit haguenovien ». Le surplus étant remis à d’autres associations caritatives.

Les élèves se rendront ensuite au courant du mois de mars et d’avril « au toit » pour présenter les tenues professionnelles et apporter une aide pour la rédaction de CV et de lettre de motivation. Le projet n’est qu’à son début mais l’ensemble de la classe est déjà très motivé : « je suis fière de participer à ce projet car je me sens utile en partageant mes compétences », affirme Lisa.

 

Des lycéens, de la filière propreté du Siegfried à BERLIN.

Grâce au concours financier de la Fédération Française de Propreté (FEP), les élèves de la classe de seconde professionnelle Hygiène Propreté et Stérilisation (HPS) accompagnés de leurs enseignants du domaine professionnel ont pu partir du 3 au 6 décembre en voyage scolaire à Berlin.

Les objectifs de ce voyage étaient multiples :

  • Découvrir l’environnement économique des métiers de la propreté, partir à la rencontre de la capitale de l’Allemagne et de son histoire, d’une part.
  • Donner aux jeunes qui rentrent dans cette formation, souvent par défaut, du sens à leur formation et une représentation des métiers qu’ils pourront exercer d’autre part.

Les matinées étaient consacrées à la dimension professionnelle de ce séjour.

  • Rencontre avec une grande entreprise de propreté, présente à l’échelle nationale, Gegenbauer Services qui a présenté ses secteurs d’intervention et ses dispositifs de formations. Au siège de l’entreprise, la présidente de la fédération des entreprises de propreté de Berlin a présenté les actions de sa fédération.
  • Accueil à l’hôpital Marzahn par la responsable des équipes chargées de la propreté et de l’hygiène. Présentation des dispositifs et visites du centre hospitalier, services de soin, bloc opératoire, service de grands brulés.
  • La formation n’a pas été oubliée. La Max Taut Schule qui accueille dans ses locaux les apprentis de la formation propreté a ouvert ses portes. Visite des plateaux techniques, déroulement de la formation et mises en situations étaient au programme de la matinée.

Les après-midi, consacrées à la dimension culturelle, ont permis aux élèves de se confronter à l’histoire de la ville, le Mur qui a partagé la ville durant des décennies et tous les monuments qui la caractérise. La période était aussi propice pour flâner sur les nombreux petits marchés de Noël présents sur les places au cœur de la ville.

Ces 4 jours laisseront de nombreux souvenirs dans les mémoires de tous les participants.

Lors de la journée ‘Portes Ouvertes’ que le lycée organise le 16 mars 2019, vous pourrez découvrir la filière propreté, ses formations et débouchés mais aussi tous les témoignages de ce voyage.

Colloque de prévention et de sensibilisation aux risques cyber

Vendredi 23 novembre 2018, une partie des élèves de Terminale Gestion Administration, accompagnée de leur professeur Madame Olland, ont assisté à une conférence sur la cybercriminalité organisée par la jeune chambre économique d’Haguenau qui s’est déroulé au Caire.

Le mouvement des Jeunes Citoyens Entreprenants engagés dans la cité pour créer des changements positifs !

La conférence s’est déroulée en plusieurs parties où des intervenants ont exposé leurs connaissances et expériences sur le sujet. Il y avait Emmanuel Geissmann, expert-comptable commissaire au compte ; Vincent Thirot, gendarme ; Frédérique Reiss, député de la commission des affaires culturelles et de l’éducation ; Daniel Guinier, expert en cybercriminalité ; Michel Rochelet, intervenant de l’ANSSI.

 

La cybercriminalité, c’est quoi ?

La cybercriminalité regroupe l’ensemble des activités illégales faites par l’intermédiaire d’internet.

En France, 71% des entreprises font l’objet de cyberattaques, 63% sont d’origine humaine interne à l’entreprise, et 24% ont pris des dispositions pour y faire face (contrat de maintenance informatique par exemple) .
La cybercriminalité est donc un sujet essentiel à aborder car toute entreprise est vulnérable face aux cybermenaces.

Les menaces peuvent être visibles : usurpation d’identité numérique, rançongiciels, attaques virales générales. Elles sont également invisibles : cyber espionnage, fraude externe, vol ou fuite d’informations, etc.

La cybercriminalité se matérialise souvent par des vols de données personnelles appartenant à de grosses entreprises. Elles seront rendues en échange d’une rançon via des logiciels.

Les intervenants nous ont donné des exemples concrets :

  • Un salarié d’une entreprise dans le domaine de la recherche a reçu un mail, a cliqué dessus par inadvertance. Au fur et à mesure du temps, tout le système est ralenti, et au bout de 45 minutes il ne fonctionnait plus du tout et une rançon a été demandé. La conséquence : 9 semaines pour se remettre en route, et l’image de la société a été atteinte.
  • Le dirigeant principal d’une entreprise internationale s’est rendu à l’étranger. Arrivé à l’hôtel, il se connecte à un wifi public non protégé. L’ensemble de sa boite mails a été piraté. La conséquence : des ordres de virements ont été passé.

 

Quelles solutions adopter ?

Pour être clair, il n’y a pas de solutions miracles qui va permettre à une entreprise de se prémunir contre la cybercriminalité.

Par contre, il faut protéger les réseaux des entreprises et être vigilant.

En revanche, il y a six conseils à adopter :

  1. GARANTIR LA CONFIDENTIALITÉ
  2. UTILISER DES BOUCLIERS (ANTI-VIRUS, ANTI-SPYWARE, PARE-FEU, etc)
  3. ÊTRE VIGILANT SUR INTERNET
  4. ÊTRE VIGILANT EN RECEVANT DES E MAILS
  5. ANTICIPER LA PERTE DES DONNÉES
  6. RENFORCER LES PROCÉDURES INTERNES

Des sites ont été créés afin de prévenir et sensibiliser la cybercriminalité : www.cybermalveillance.gouv.fr  et www.secnumacademie.gouv.fr

En cas d’attaque, débranchez immédiatement tous vos appareils, ne payez pas de rançon, signalez l’attaque et portez plainte.

 

Conclusion

La cybercriminalité est un phénomène relativement récent.  Aujourd’hui, il touche toutes les entreprises quel que soit leur taille, ou leur activité.
Cependant, ce phénomène touche également la société dans son ensemble. Ainsi, les autorités publiques observent plusieurs situations :

  • Le terrorisme
  • La pédophile
  • Les services publics dans leur ensemble : hôpitaux, école, collège et lycée

Il nous appartient donc à tous de rester vigilants !

Article rédigé par la classe de TGA

 

 

 

 

 

 

 

 

La semaine « Ecole-Entreprise » au Siegfried

L’ouverture sur le monde économique est une préoccupation permanente du lycée des Métiers André Siegfried, elle s’inscrit d’ailleurs dans son projet de l’établissement.

Profitant de la semaine « école-entreprise » plusieurs actions ont été programmées et trois partenariats ont été formalisés durant la semaine du 19 au 24 novembre.

  • Avec la Blanchisserie Inter Hospitalière Alsace du Nord de l’EPSAN de Brumath :

Les élèves du CAP Assistant Technique en Milieux Familial et Collectif bénéficieront de Travaux Professionnels Délocalisés à la blanchisserie industrielle. Pour préparer ces séances, l’enseignante a passé une journée de formation au sein de la blanchisserie pour se familiariser avec les lieux et les personnes et prendre connaissance des activités réalisables par les élèves.

  • Avec la clinique St-François de Haguenau :

Le mardi 21 novembre 2018 les responsables de la clinique ont accueilli une délégation d’enseignants pour préparer les futures Périodes de Formation en Milieu Professionnel (stage) des lycéens.

Cette rencontre conviviale aura permis aux enseignants de présenter les différentes formations susceptibles d’effectuer une PFMP à la Clinique. Les tuteurs ont pu de prendre connaissance des attentes de l’école, ce qui facilitera l’accueil des élèves.

Durant les échanges, de nouvelles pistes de collaboration ont été trouvées :

 – Ouverture du lycée aux professionnels pour présenter leur métier, participer aux jurys des examens…

– Ouverture de la clinique pour des Travaux Professionnels Délocalisés au service de stérilisation par exemple….

  • Avec la Grande Surface Spécialisée : Leroy Merlin de Haguenau :

Le même jour, en soirée, une autre délégation de personnels du lycée a été accueillie par les responsables du site, pour découvrir le nouveau magasin et prendre connaissance du fonctionnement de cette enseigne.

Lors de riches échanges qui ont lieu, les enseignants ont pris connaissance :

 – Des compétences attendues par l’enseigne lors du recrutement de nouveaux collaborateurs,

    –  Des outils utilisés par les professionnels

La rencontre conviviale s’est terminée par une visite du magasin.

La formalisation de ces partenariats se concrétise par la signature d’une convention. Elle permet aux deux acteurs (l’école et l’entreprise) de dire ce qu’ils font tout en les engageant à faire ce qu’ils disent. Elle engage également les deux parties, ce qui représente une garantie pour la pérennisation des relations

Hubert STREBLER

Rencontre interclasses 2de et 1re SPVL

 

Le jeudi 4 Octobre a eu lieu une rencontre interclasses organisée par les élèves de première SPVL pour les élèves de seconde SPVL.
Cette rencontre s’est déroulée au sentier « D’ici et d’ailleurs » à Brumath où les élèves ont été accueillis par Mr Jost, adjoint au maire de Brumath.

 

Cette journée a commencé à 9h par des jeux de présentation qui ont permis aux élèves de mieux se connaitre.

Les élèves de 1SPVL ont ensuite proposé différents ateliers afin de faire découvrir la section SPVL aux élèves de seconde.

A midi, les élèves et leurs professeurs ont partagé un pique-nique préparé par les deux classes. 

 

 

L’après-midi, les élèves de 1 SPVL ont organisé et animé des mini jeux et un Tournoi de ballon-prisonnier.

 

Une flash-mob a clôturé cette belle journée !

Grâce à la contribution du FSE, des lots ont été remis à tous les élèves de 2SPVL.

Les résultats du questionnaire de satisfaction nous indiquent que cette journée a été une réussite. Elle a permis de faire découvrir la section SPVL aux secondes et de créer un lien entre les deux classes.

La classe de 1 SPVL et ses professeurs Mmes Kintz et Dumont.

 

Des apprentis en or

Lundi 22 octobre 2018, nos deux apprentis, Jennifer RUCH et Martin DIEBOLD de la classe de 2ABO ont participé au concours international des Ecoles lors du Salon professionnel de l’industrie de la viande (SÜFFA) à Stuttgart.

 

Après plusieurs semaines de préparation en binôme dans les labos du CFA, c’est, encouragés par leur professeur de boucherie, Michel Fesquet, et l’ensemble de la classe de 2ABO, que Jennifer et Martin ont concouru avec 47 autres équipes.

De la confection, Jennifer en boucherie, Martin en charcuterieà la présentation des plats, notre duo s’est énormément impliqué pour réussir.

 Après leur belle prestation et à l’issue des délibérations du jury, Jennifer et Martin ont obtenu une médaille d’or.

 

Balade gourmande du Sandhaas avec les apprenti(e)s coiffeurs

Dimanche 30 septembre 2018 a eu lieu la marche gourmande organisée par le Lions Club de Haguenau, au bénéfice de deux œuvres caritatives :  l’association de la Roselière, maison de retraite à Schweighouse et les Compagnons de l’Espoir de Strasbourg.

C’est dans le cadre de cette marche gourmande que Vicky SCHMITT, Dylan SONNTAG et Aurélien MEY, accompagnés par Christine DEVEVEY, ont passé leur dimanche à coiffer, les résidents de la maison de retraite « la Roselière » à Schweighouse. Bel élan du coeur !

Le  sandhaas 2018 des coiffeurs