Les élèves de TGA du lycée des Métiers André Siegfried se font « tirer le portrait » !

Dans une formation, acquérir des  savoir-faire, c’est important. Mais  au Lycée Siegfried, on sait aussi que l’insertion professionnelle et la réussite  sont  aussi affaire de  savoir-être ! C’est donc tout à fait naturellement qu’un projet intitulé « l’image de soi dans le monde professionnel » a structuré l’année terminale de la classe de Bac Professionnel « Gestion Administration de l’établissement. En fin de 1er trimestre, une première étape s’est déroulée chez nos voisins à KARLSRUHE, ce qui avait également le mérite d’inscrire l’action dans un cadre transfrontalier, dynamique chère à l’établissement.

Il s’agissait alors, pour chacun des élèves, de  composer une tenue professionnelle à partir d’un budget limité, dans une enseigne réputée de la ville. Belle mise en pratique d’une activité de gestion de budget proposée par le professeur de mathématiques de la section ( et pilote du projet) Mme MULLER.  Dans le même trait de temps, avec le soutien des classes  du CFA de l’établissement, les apprentis coiffeurs et esthéticiennes se sont prêtés au jeu du « relooking » des futures assistantes administratives. Mais la transdisciplinarité, qui est le propre de tous les beaux projets ne s’est pas arrêtée là : l’opération a mobilisé  également le professeur d’arts appliqués de la classe, Mme BRASSEL, pour un travail sur l’harmonie des couleurs ainsi qu un professeur d’enseignement professionnel, Mme Dagorn pour une sensibilisation à l’importance de la communication non verbale.

Les élèves ont donc pu, comme la plupart des élèves de Terminale Bac Professionnel, participer aux ateliers de recherche d’emploi, mais  avec des atouts supplémentaires.

La visite à KARLSRUHE a permis également de poursuivre un objectif plus culturel, avec la visite  du musée des beaux arts  en particulier  l’exposition intitulée «  de Rembrandt  aux selfies » qui a présentait un vaste panorama d’autoportraits d’artistes réalisés à l’aide de différentes techniques sur une période de six siècles. Le professeur de français, madame Geoffroy a voulu que plusieurs fils conducteurs puissent  guider cette visite. Le thème de  l’autoportrait et ses différentes fonctions (la représentation de soi, et de son environnement proche  et enfin l’expression des émotions) qui touchent aux composantes suivantes : valeurs, intérêts, croyances et défis personnels, important dans l’élaboration d’un CV et la préparation d’un entretien d’embauche.

Ce projet a débouché ensuite sur la réalisation de portraits chargés d’affirmer et transmettre  une identité personnelle. Il a permis aux élèves d’aborder la culture artistique sous un autre angle. Mais il a aussi permis  de favoriser un questionnement sur leur identité, de faire des choix de mise en scène, d’expérimenter  la pratique photographique, et enfin  de s’investir pleinement dans un travail valorisant de création collectif.

Tous  ces éléments permettront aux élèves d’avoir les outils nécessaires pour affronter le marché du travail. Encore un bel exemple de transition entre la formation initiale et le milieu professionnel !