L’Histoire, avec Mme Polak

Il y a  un mois, le jeudi 6 février, dans la simplicité d’une salle de classe du lycée professionnel André Siegfried, une trentaine d’élèves ont été, le temps de deux heures, témoin de l’Histoire, l’histoire avec un grand « H ».
 En effet, c’est avec beaucoup de sensibilité et d’émotion, qu’a été accueillie une personne bien singulière du nom de Simone Polak.
Simone Polak, âgée de 90 ans, est une femme juive, originaire de Saverne qui a survécu à plusieurs camps de concentrations et ghettos, mais surtout au camp d’extermination d’Auschwitz. Témoins des horreurs du passé, elle nous a fait l’honneur de venir témoigner de son parcours de vie et ainsi d’assurer la perpétuation de la Mémoire.
C’est à travers un récit poignant qu’elle a tenue en haleine la salle toute en entière, c’est de part sa force de vie qu’elle a su captiver et fasciner les élèves, mais c’est surtout de part son sourire et la résilience vécue qu’elle nous a enseigné une leçon de vie :
« La haine n’est jamais la solution, la haine n’apporte rien.»
Alors même qu’elle a vécu les pires horreurs, souffert des pires douleurs autant physiques que morales, et côtoyé la mort pendant des années, jamais elle ne s’est plainte.
Son histoire est lourde, mais son récit, lui, était d’une légèreté presque déconcertante.
Elle n’était pas là en tant que victime, mais plutôt en tant que preuve vivante que la persévérance vient à bout de tout.
C’était une chance unique de pouvoir la rencontrer, et il est certain que ces deux heures privilégiées passées en sa lumineuse présence, resteront à jamais gravées en chacun de nous.
Ludivine Amann, service civique à la casa des lycéens