Archives par mot-clé : 1COM1

Sortie théâtrale pour le Siegfried !

Les élèves de 1COM1, 2ARCU et 2EVS ont pu assister à la pièce de théâtre de Molière revisité «l’école des femmes ».

L’objectif, selon madame Latifa GEOFFROY était d’illustrer le cours sur les rapports hommes / femmes de la Belle époque à nos jours, Cette pièce se caractérise par une scénographie qui est réduite à sa plus simple expression : deux doubles échelles, une chaise, des tentures, Un choix formel qui répond à une autre exigence : «  l’importance de faire dire du texte tout ce qu’il a, à nous dire ( la parole en spectacle), en poussant l’interprétation des personnages à la plus grande sincérité, L’école des femmes est l’histoire de cette enfant, qui devient femme et qui, par son innocence, par la découverte naïve de ses émotions, de ses désirs et des ses plaisirs, s’affranchit de ses règles, un sujet d’actualité ! Molière était un visionnaire !

Les élèves ont apprécié le jeu de scène et la mise en scène de la parole…

Pour Julie (1 COM1) C’était super, « j’ai trop kiffé ! »

Promenons-nous dans le noir…

« Promenons nous dans le noir… » Non, ce n’est pas une comptine mais bien la visite de l’exposition « peindre la nuit » au musée Pompidou de Metz.


Les élèves des classes de 1 COM1 et 2 COM2 (commerce) du lycée des métiers André Siegfried de Haguenau ont eu la chance de visiter l’exposition « Peindre la nuit ». Pour madame Latifa GEOFFROY (enseignante en Lettres histoire), l’objectif était de travailler sur la perception de la nuit à travers plusieurs disciplines (photo, vidéo, peinture et poésie). En effet, la nuit est omniprésente chez les artistes, notamment depuis la fin du 19 ème siècle. Elle a évolué et nous a transformés.
Quoi de mieux que la lumière noire pour dérégler les sens, dérouler le regard et affiner l’esprit.
L’exposition a démarré dans la première salle entièrement plongée dans le noir. Elle a incité les élèves, tout de suite à mobiliser leur corps et leurs esprits pour se confronter brutalement à cette obscurité. Ils ont pu avancer dans l’exposition comme on avance dans la nuit. Ils étaient ravis.
La scénographie de l’exposition a reposé avant tout sur une exposition sensorielle de la nuit. Ils ont pu découvrir une centaine d’artistes.

Cette sortie s’inscrivait également dans un cadre transdisciplinaire avec les collègues de commerce mesdames ZINS et MEJERI. Il s’agissait d’illustrer les sujets d’étude en français, en histoire géographie et en commerce :
Faut- il ouvrir les magasins la nuit ?
Comment limiter la pollution lumineuse ?
La traversée clandestine des frontières.
Pour terminer cette journée riche en émotion, les élèves ont pu déambuler dans le nouveau centre commercial « Muse ».