Archives par mot-clé : TGA

Colloque de prévention et de sensibilisation aux risques cyber

Vendredi 23 novembre 2018, une partie des élèves de Terminale Gestion Administration, accompagnée de leur professeur Madame Olland, ont assisté à une conférence sur la cybercriminalité organisée par la jeune chambre économique d’Haguenau qui s’est déroulé au Caire.

Le mouvement des Jeunes Citoyens Entreprenants engagés dans la cité pour créer des changements positifs !

La conférence s’est déroulée en plusieurs parties où des intervenants ont exposé leurs connaissances et expériences sur le sujet. Il y avait Emmanuel Geissmann, expert-comptable commissaire au compte ; Vincent Thirot, gendarme ; Frédérique Reiss, député de la commission des affaires culturelles et de l’éducation ; Daniel Guinier, expert en cybercriminalité ; Michel Rochelet, intervenant de l’ANSSI.

 

La cybercriminalité, c’est quoi ?

La cybercriminalité regroupe l’ensemble des activités illégales faites par l’intermédiaire d’internet.

En France, 71% des entreprises font l’objet de cyberattaques, 63% sont d’origine humaine interne à l’entreprise, et 24% ont pris des dispositions pour y faire face (contrat de maintenance informatique par exemple) .
La cybercriminalité est donc un sujet essentiel à aborder car toute entreprise est vulnérable face aux cybermenaces.

Les menaces peuvent être visibles : usurpation d’identité numérique, rançongiciels, attaques virales générales. Elles sont également invisibles : cyber espionnage, fraude externe, vol ou fuite d’informations, etc.

La cybercriminalité se matérialise souvent par des vols de données personnelles appartenant à de grosses entreprises. Elles seront rendues en échange d’une rançon via des logiciels.

Les intervenants nous ont donné des exemples concrets :

  • Un salarié d’une entreprise dans le domaine de la recherche a reçu un mail, a cliqué dessus par inadvertance. Au fur et à mesure du temps, tout le système est ralenti, et au bout de 45 minutes il ne fonctionnait plus du tout et une rançon a été demandé. La conséquence : 9 semaines pour se remettre en route, et l’image de la société a été atteinte.
  • Le dirigeant principal d’une entreprise internationale s’est rendu à l’étranger. Arrivé à l’hôtel, il se connecte à un wifi public non protégé. L’ensemble de sa boite mails a été piraté. La conséquence : des ordres de virements ont été passé.

 

Quelles solutions adopter ?

Pour être clair, il n’y a pas de solutions miracles qui va permettre à une entreprise de se prémunir contre la cybercriminalité.

Par contre, il faut protéger les réseaux des entreprises et être vigilant.

En revanche, il y a six conseils à adopter :

  1. GARANTIR LA CONFIDENTIALITÉ
  2. UTILISER DES BOUCLIERS (ANTI-VIRUS, ANTI-SPYWARE, PARE-FEU, etc)
  3. ÊTRE VIGILANT SUR INTERNET
  4. ÊTRE VIGILANT EN RECEVANT DES E MAILS
  5. ANTICIPER LA PERTE DES DONNÉES
  6. RENFORCER LES PROCÉDURES INTERNES

Des sites ont été créés afin de prévenir et sensibiliser la cybercriminalité : www.cybermalveillance.gouv.fr  et www.secnumacademie.gouv.fr

En cas d’attaque, débranchez immédiatement tous vos appareils, ne payez pas de rançon, signalez l’attaque et portez plainte.

 

Conclusion

La cybercriminalité est un phénomène relativement récent.  Aujourd’hui, il touche toutes les entreprises quel que soit leur taille, ou leur activité.
Cependant, ce phénomène touche également la société dans son ensemble. Ainsi, les autorités publiques observent plusieurs situations :

  • Le terrorisme
  • La pédophile
  • Les services publics dans leur ensemble : hôpitaux, école, collège et lycée

Il nous appartient donc à tous de rester vigilants !

Article rédigé par la classe de TGA

 

 

 

 

 

 

 

 

Les élèves de TGA du lycée des Métiers André Siegfried se font « tirer le portrait » !

Dans une formation, acquérir des  savoir-faire, c’est important. Mais  au Lycée Siegfried, on sait aussi que l’insertion professionnelle et la réussite  sont  aussi affaire de  savoir-être ! C’est donc tout à fait naturellement qu’un projet intitulé « l’image de soi dans le monde professionnel » a structuré l’année terminale de la classe de Bac Professionnel « Gestion Administration de l’établissement. En fin de 1er trimestre, une première étape s’est déroulée chez nos voisins à KARLSRUHE, ce qui avait également le mérite d’inscrire l’action dans un cadre transfrontalier, dynamique chère à l’établissement.

Il s’agissait alors, pour chacun des élèves, de  composer une tenue professionnelle à partir d’un budget limité, dans une enseigne réputée de la ville. Belle mise en pratique d’une activité de gestion de budget proposée par le professeur de mathématiques de la section ( et pilote du projet) Mme MULLER.  Dans le même trait de temps, avec le soutien des classes  du CFA de l’établissement, les apprentis coiffeurs et esthéticiennes se sont prêtés au jeu du « relooking » des futures assistantes administratives. Mais la transdisciplinarité, qui est le propre de tous les beaux projets ne s’est pas arrêtée là : l’opération a mobilisé  également le professeur d’arts appliqués de la classe, Mme BRASSEL, pour un travail sur l’harmonie des couleurs ainsi qu un professeur d’enseignement professionnel, Mme Dagorn pour une sensibilisation à l’importance de la communication non verbale.

Les élèves ont donc pu, comme la plupart des élèves de Terminale Bac Professionnel, participer aux ateliers de recherche d’emploi, mais  avec des atouts supplémentaires.

La visite à KARLSRUHE a permis également de poursuivre un objectif plus culturel, avec la visite  du musée des beaux arts  en particulier  l’exposition intitulée «  de Rembrandt  aux selfies » qui a présentait un vaste panorama d’autoportraits d’artistes réalisés à l’aide de différentes techniques sur une période de six siècles. Le professeur de français, madame Geoffroy a voulu que plusieurs fils conducteurs puissent  guider cette visite. Le thème de  l’autoportrait et ses différentes fonctions (la représentation de soi, et de son environnement proche  et enfin l’expression des émotions) qui touchent aux composantes suivantes : valeurs, intérêts, croyances et défis personnels, important dans l’élaboration d’un CV et la préparation d’un entretien d’embauche.

Ce projet a débouché ensuite sur la réalisation de portraits chargés d’affirmer et transmettre  une identité personnelle. Il a permis aux élèves d’aborder la culture artistique sous un autre angle. Mais il a aussi permis  de favoriser un questionnement sur leur identité, de faire des choix de mise en scène, d’expérimenter  la pratique photographique, et enfin  de s’investir pleinement dans un travail valorisant de création collectif.

Tous  ces éléments permettront aux élèves d’avoir les outils nécessaires pour affronter le marché du travail. Encore un bel exemple de transition entre la formation initiale et le milieu professionnel !