Sortie théâtrale à la MAC de Bischwiller pour les élèves du lycée des métiers André Siegfried

C’est dans une ambiance festive que les élèves de 1 ARCU (accueil relation clients et usagers) et 1COM2 (commerce) ont pu vivre une expérience inoubliable, participer à une enchanteresse version du chef d’œuvre de Mme de la Fayette : la princesse de Clèves. En effet, assis autour d’une table aux premières loges de la cour de France, en compagnie d’une princesse, d’un Duc, d’un roi, d’une reine. Les élèves ont pu s’imprégner de l’histoire en faisant partie intégrante de la mise en scène. L’histoire est simple, une princesse déjà mariée, un duc passionnément épris et des êtres qui se livrent à la séduction et aux manigances.

Ajoutez à cela de la musique baroque. Benoît Schwartz (comédien et conteur) raconte et joue le texte de madame de Lafayette, propose à chaque spectateur élève une complicité autour d’une table dressée. Avec délicatesse un lien se tisse avec les convives qui incarnent sans la jouer la légende et partage le sentiment d’avoir vécu ensemble un voyage unique. Il a parsemé son récit de délicieuses anecdotes moyenâgeuses puis fait servir le goûter conçu dans l’esprit de l’époque.
L’idée pour madame Latifa GEOFFROY enseignante en Lettres histoire était d’une part de s’approprier le roman de madame de Lafayette du XVIIème siècle (l’un des plus austères et complexes de la littérature ) par le biais du théâtre et d’autres part faire comprendre aux élèves comment l’œuvre dramatique prend toute sa signification dans sa réalisation sur scène et, au-delà, de leur faire découvrir les ressources de signification que permet l’association du verbal et du non verbal.
Pour les élèves, ce fut une réussite. Ils ont apprécié et joué le jeu! Que ce soit pour Elsa (1 ARCU) « C’était original, d’être dans la peau d’un personnage » ou Seda (1ARCU) « c’était passionnant car je n’étais pas seulement spectateur, ce qui m a permis de comprendre l’histoire rapidement»

Pourquoi ces sorties au théâtre ?
Les sorties théâtre permettent de s’enrichir du patrimoine culturel existant, de se familiariser avec des textes d’auteurs classiques et contemporains, forcément plus vivants quand ils sont interprétés que quand ils sont lus dans un livre. Par ailleurs, cette invitation à la découverte du théâtre sollicite des capacités de concentration, d’observation, d’écoute et de compréhension, ouvre sur des formes d’art très variées et des cultures et univers qui le sont tout autant.
En effet, la volonté du lycée André Siegfried est de sensibiliser les élèves à l’école du spectateur. Il ne s’agit pas d’aborder l’art en simple consommateurs. Par des rencontres préalables avec les auteurs, comédiens et /ou metteurs en scène, des échanges après le spectacle, des retours personnels écrits, ils apprennent les codes régissant ce milieu, les métiers qui le constituent et les valeurs qui y sont véhiculées.
Enfin, grâce à ces projets, les lycéens développent l’esprit critique, le but étant de pouvoir, à la fin d’une représentation, exprimer un point de vue personnel sur ce qu’ils ont vécu et de le justifier en argumentant.
Belle expérience pour ces lycéens et surtout pour l’enseignante car 54 élèves qui ont adoré, c’est juste magique !